mardi 7 juin 2011

"Walking dead" de KIRKMAN et ADLARD, éditions Delcourt



Une épidémie a touché le monde. Rick Grimes se réveille d'un coma à l'hôpital. Au dehors il n'y a plus que des zombies. Il est flic et après un passage à son commissariat pour récupérer des armes, il part à la recherche de sa femme et de son fils.
L'épidémie semble très importante. Il finira malgré tout par retrouver ses proches dans un petit camp de survivants à la périphérie d'une grande ville. Il faut s'organiser et le sens d'organisation de Rick va faire de lui le chef de la petite troupe. Il leur faut trouver au plus vite un abris car les attaques de zombies se succèdent, décimant le petit groupe...
Par la suite de nombreuses aventures et mésaventures (surtout mésaventures en fait) attendent nos rescapés. Ils ne peuvent que rarement se poser et les zombies ne sont pas les seuls dangers qu'ils doivent affronter. Certains êtres humains sont prêt à tuer pour survivre. Coûte que coûte. Notre groupe aussi.
Commencée par être édité par Semic pour le tome 1 en 2005, la série a été reprise en 2007 par Delcourt (couverture de gauche). Nous en sommes actuellement au tome 13 qui vient de paraître (couverture de droite).
La lecture peut être difficile pour certains, d'ailleurs les livres sont estampillés du logo "Pour lecteur averti". Pour ma part c'est le tome 8 que j'ai trouvé le plus dur. Nous ne sommes pas dans un épisode des bisounours mais dans un monde post-apocalyptique, submergé par des zombies. Et pour tuer des zombies il faut souvent y aller à la hache ou au marteau. Les humains ne sont pas épargnés non plus et il ne faut pas trop s'attacher aux membres de l'équipe de Rick car les cas de morts subites et violentes se succèdent à une cadence infernale.
La lecture de cette série est très prenante malgré un aspect de répulsion bien compréhensible pour certaines images. Mais les coeurs solides et les habitués de films fantastiques ou d'horreur n'auront aucune difficulté à lire les 13 tomes. Une fois que l'on arrive au tome 3, on lit un livre par jour. Une fois passé le tome 6, on lit 3 livres par jour, tellement le suspense est intense et insoutenable. Le scénariste Robert Kirkman fait preuve d'un machiavélisme sans borne pour terminer ses épisodes.
Niveau dessin, le tome 1 dessiné par Tony Moore est assez simple, surtout pour les personnages qui ont plus l'air de personnages de BD. Dès le tome 2, changement de dessinateur. La progression est fulgurante. L'ambiance graphique est plus sombre et le dessin devient  très réaliste.
En bref, "Walking dead" est une grande série car à la différence de ce que l'on a l'habitude de voir en film de zombies, les auteurs s'attardent plus sur les personnages, chacun d'eux ayant une personnalité très développée. Le fait de construire la série sur autant de temps permet de rentrer beaucoup plus sur les détails de la survie et de rendre le monde post-apocalyptique plus crédible.
La série a été adaptée en série TV au Etats-Unis. Les épisodes ont été diffusé en France depuis le 20 mars sur Orange Cinéchoc  et ils sortiront en version dvd le 5 juillet. Je ne les ai pour l'instant pas encore vu.

Une planche du tome 1 et une planche du tome 13, rendant compte du changement dans le dessin :

Tome 1                                                                                                      Tome 13

















8 commentaires:

cély a dit…

bon je vais me lancer aujourd'hui dedans! j'ai lontemps hésité mais là....

Kactusss a dit…

@ cély : très content d'être à l'origine du déclencheur ! Tu verras tu ne devrais pas être déçue.

cély a dit…

J'attaque le tome 2 c'est pour dire....

Kactusss a dit…

@ cély : voilà tu es contaminée toi aussi !

Mo' a dit…

Le tome 1 ne m'avait pas convaincue outre mesure. Je vais pousser la chansonnette sur le tome 2 du coup. Merci pour cet avis

Kactusss a dit…

@ Mo' : Oui tu devrais essayer de pousser jusqu'au tome 2 car le dessinateur change et cela transforme pas mal l'histoire.

Calenwen a dit…

J'ai du mal à me passionner pour cette série moi, y'a des bonnes idées et des réflexions pertinentes, mais le héros me gonfle prodigieusement, plus le côté un peu Dallas par moment, ça n'aide pas.

Si je les avais chez moi, je l'aurais sûrement fini, mais je m'approvisionne à la bibliothèque et les listes de résa sont longues...

Kactusss a dit…

@ Calenwen : j'ai eu la chance de les lire en une semaine. Ca joue peu-être.