mercredi 26 octobre 2011

"Serena" de Ron RASH, éditions du MASQUE


Résumé : Nous sommes en Caroline du Nord dans les années 1930. Le far-west est passé, on en est au développement de l'activité humaine à grande échelle, mais il reste encore présent par certains côtés. George Pemberton est un riche exploitant forestier. Il revient d'un voyage avec sa nouvelle femme, Serena. Sur le quai l'attendent un homme et sa fille, employée de Pemberton. Il semblerait que Pemberton ce soit montré un peu trop entreprenant avec la fille qui se retrouve enceinte. L'affaire est vite réglée. L'homme meurt sur le quai et la fille est embauchée définitivement sous condition qu'elle n'ébruite pas l'affaire. Serena est une femme moderne. On ne sait pas trop si elle pardonne totalement à son mari mais elle prend très rapidement les reines de l'explotation. 
Les ouvriers sont victimes de nombreux accidents et de nombreuses morsures de serpent à sonnettes. C'est l'hécatombe dans les rangs. Même si la main d'oeuvre est facile à trouver, il faut constamment la former. Serena se fait livrer un aigle des steppes asiatique réputé pour sa faculté à être dressé et à attraper des reptiles. Ce n'est néanmoins pas courant à cette époque de voir une femme entreprendre un telle chose... De fait, elle fascine tout le monde.

Mon avis :  C'est un roman très intéressant. Il y a une part documentaire avec l'activité de l'exploitation forestière et les conditions de vie des ouvriers de l'époque. On y apprend aussi que les premiers parcs "réserve naturelle" sont en cours d'élaboration et que les partisans des deux camps (exploitants et protecteurs) ne se font pas de cadeau. Il est fascinant de voir que la lutte pour la préservation de la nature ne date pas d'hier mais qu'elle était déjà présente dans les années 30.
Le personnage principal, qui donne son nom au titre du roman, est fascinant. C'est une femme entrepreneuse dans l'âme. Elle dirige son équipe d'une main de fer et est reconnue par l'ensemble des ouvriers et des contre-maîtres, ce qui n'est pas rien.
Il y a aussi la présence de cette jeune femme et de son enfant qui amène une certaine tension dans le couple pourtant très soudé Pemberton et Serena.

C'est un livre passionnant. Je l'ai lu avec délectation et j'ai regretté le moment où je suis arrivé à la fin. J'aimerai en lire beaucoup d'autres comme ça.

A noter que son précédent roman "Un pied au paradis" a été sélectionné pour le Prix 2011 des lecteurs du Livre de Poche. Je vais tâcher de me le procurer.

6 commentaires:

laeti (histoires-de-livres) a dit…

Une femme qui dirige des hommes à cette époque, ça ne devait pas être commun! Rien que pour ça je trouve de l’intérêt à ce livre! Peut-être le lirai-je un jour!

Kactusss a dit…

@ Laeti : oui c'est presque de la science-fiction !

cély a dit…

ps 2 c'est cely j'avais oublié de me connecter

cély a dit…

mon message a sauté en fait
je disais que j'avais adoré un pied au paradis, et que celui ci se trouve dans ma pal, il faut juste que je trouve le temps....
ps1: je peux te prêter mon livre si tu le souhaites

Kactusss a dit…

@ Cély : Ah ok ! J'avais rien compris au premier ! Merci pour ton message. "Un pied au paradis" je pourrais l'avoir avec ma Médiathèque. Merci beaucoup pour ta proposition.

dasola a dit…

Bonjour, moi aussi, je me suis délectée à la lecture de ce roman noir. Séréna est l'archétype de la garce dangereuse. Un roman à conseiller. Voir mon billet du http://dasola.canalblog.com/archives/2011/06/20/21333341.html du 20/06/11. Bonne après-midi.