mardi 14 juin 2011

"Love, tome 1 : Le tigre" de BRREMAUD et BERTOLUCCI, éditions Ankama



Livre lu dans le cadre d'un partenariat entre Babelio et les éditions Ankama. Merci à eux.

Nous sommes plongés, dès les premières cases, dans la jungle. Un tapir boit dans une marre, un tigre le guette. Le tigre bondit et le tapir ne doit son salut qu'à une chute vertigineuse dans une cascade. Le tigre n'a pas dit son dernier mot, il se lance à la poursuite du pauvre tapir. Mais sur la route il rencontre un alligator assez farouche et ce ne sera pas le seul obstacle, malheureusement pour lui. Se nourrir dans la jungle n'est pas facile et c'est la dure loi de la chaîne alimentaire qui nous est comptée ici par le duo Brrémaud et Bertolucci.

Cet album attire les yeux juste par sa couverture splendide, qui rappelle les illustrations des tigres de Boris Vallejo quand il peignait Tarzan. Impression qui est confirmée quand on tourne les pages. Les planches sont toutes plus splendides les unes que les autres. On retrouve un peu du dessin animalier de Frank Pé aussi dans les dessins des nombreux animaux (singes, serpents, panthères noires, éléphants, etc....). Deux références dont Bertolucci ne devrait pas avoir à rougir ! L'histoire est celle du problème de se nourrir dans la jungle et on a beau être un des animaux les plus dangereux, il n'en reste pas moins que la quête de nourriture est un problème pour tous ! Manger sans être mangé ou blessé durant la chasse. Le dessin est très réaliste mais on peut noter quelques petits points qui nous rappellent que nous sommes plus dans une fiction que dans un documentaire parfaitement réaliste. Ainsi, le tigre présente un faciès qui rappelle les émotions des hommes. On le voit tour à tour triste, en colère ou étonné. De même que le mélange des animaux n'est pas juste. Nous avons, semble-t-il, des piranhas, poissons vivant en Amérique du Sud alors que le tigre lui vit en Asie. Je n'ai pas vérifié pour les autres espèces car cela ne gêne pas du tout. J'ai pris cette lecture comme une fiction qui me permettait de m'évader. Et le but est parfaitement atteint. A noter qu'il n'y a pas de dialogue. Il semblerait que cette BD soit une première partie. J'attends donc avec impatience une suite ou un autre livre mettant en avant un autre animal.

Une planche pour se rendre compte du magnifique graphisme de Bertolucci :

8 commentaires:

Mo' a dit…

j'ai visionné récemment la preview sur BDGest, je suis soufflée par la qualité des visuels. Les avis sont unanimes sur cet album. Par contre, j'avais repéré cet album en librairie mais la couverture ne m'avait pas attirée. A découvrir donc !

Kactusss a dit…

@ Mo' : Comment ça la couv ne t'avais pas inspirée !!! ;-). Merci pour ton commentaire et j'attends ton avis sur ton blog !

Luthien a dit…

Les dessins sont vraiment superbes !
Je ne pense pas que ça serait un livre que je lirai pour l'histoire, même si cela a l'air intéressant, je pense que ça ne me plairait pas plus que ça. Par contre, les images, un pur régal ! Il faut que je le feuillette. :p

Kactusss a dit…

@ Luthien : Ben l'histoire est sympa quand même. Pas une révolution mais ça se lit facilement surtout qu'il n'y a pas de texte !

cély a dit…

idem pour moi la qualité du graphisme est époustouflante!

Kactusss a dit…

@ Cély : nous sommes bien d'accord. Merci d'être passé par là !

Bruno a dit…

je n'y connais strictement rien en BD, mais la planche mise sur ton billet est vraiment très belle !

Kactusss a dit…

@ Bruno : et elles toutes plus belles les unes que les autres !